Soyez inspiré Crier à l'aide par texto

Crier à l’aide par texto

A young woman holding a smartphone

Utiliser la technologie pour atteindre les jeunes en difficulté.

Nous croyons qu’une communauté heureuse est une communauté en santé. Selon le rapport annuel de l’administrateur en chef de la santé publique de la province, on estime à 1,2 million le nombre d’enfants et d’adolescents souffrant d’un problème de santé mentale au Canada. C’est pourquoi nous appuyons le programme Youth Crisis Text-Talk de l’organisme Wood’s Homes de Calgary. Le programme a mis sur pied un service de consultation novateur et non invasif qui utilise la technologie pour tendre la main aux jeunes lorsqu’ils n’ont personne vers qui se tourner.

« Il est épeurant de constater les expériences douloureuses que vivent ces jeunes, mais il est encore plus épeurant de penser à ce qui pourrait arriver si nous ne savions pas comment ils se sentent. »– Niki Whitefield, chef d’équipe, Wood’s Homes

Le Comité d’investissement communautaire de TELUS à Calgary a fortement à cœur de protéger les jeunes et de leur assurer un avenir en santé. C’est pourquoi nous avons versé une subvention de 20 000 $ en appui à la création du programme Youth Crisis Text-Talk, qui produit des résultats positifs des plus inspirants.

Chaque jour, des enfants et des adolescents d’ici vivent des situations difficiles auxquelles nous préférons ne pas penser, comme la violence familiale, de mauvais traitements de la part des parents, la négligence ou la toxicomanie. Ils sont habités par la colère, la douleur, la peur et un sentiment d’abandon. Ils s’attirent parfois des ennuis – en manquant l’école, en consommant des drogues ou de l’alcool, en ayant de mauvaises fréquentations, en se rebellant – et risquent de poser des gestes criminels, de vivre une grossesse ou même de devenir sans-abri. Ces jeunes ont souvent de la difficulté à trouver une personne de confiance qui parle le même langage qu’eux.

« Il est épeurant de constater les expériences douloureuses que vivent ces jeunes, mais il est encore plus épeurant de penser à ce qui pourrait arriver si nous ne savions pas comment ils se sentent. »

Niki Whitefield, chef d’équipe, Wood’s Homes

Le nouveau programme Youth Crisis Text-Talk facilite l’accès à des services de consultation destinés aux jeunes vulnérables qui ont de la difficulté à accéder aux services traditionnels. Les jeunes peuvent envoyer un message d’aide et recevoir une réponse rapide au moyen d’une méthode sécuritaire, économique et adaptée à leur réalité, soit la messagerie textuelle. La grande popularité de la messagerie textuelle chez les jeunes permet d’améliorer instantanément l’accès aux services sans se soucier des listes d’attente, des processus d’inscription, des évaluations et du transport jusqu’au lieu de consultation. Le recours à la méthode de communication préférée des jeunes permet à Wood’s Homes d’accroître le nombre d’occasions d’entrer en contact avec les jeunes en difficulté et de les aider.

« Il n’est pas de pacte plus sacré que celui que le monde a avec ses enfants. Il n’est pas de tâche plus noble que celle de garantir le respect de leurs droits, protéger leur bien-être, leur permettre de grandir à l’abri de la peur et de la misère et s’épanouir dans un climat de paix. »– Kofi A. Annan, Secrétaire général de l’ONU

Le programme a d’abord ciblé une école à besoins élevés accueillant une population d’élèves en difficulté en septembre 2013, puis a mené une deuxième campagne en janvier 2014. À l’heure actuelle, il emploie six intervenants formés pour utiliser la technologie afin de parler avec un jeune qui présente une menace pour sa vie et celle d’autrui, ou d’aider à le localiser. Cette initiative d’échanges par messages texte a permis d’accroître le nombre de « clients » et, fait intéressant, tous les messages à l’exception d’un seul ont été envoyés par des jeunes de 13 à 17 ans. L’utilisation de la messagerie textuelle permet aux utilisateurs d’adopter un ton plus informel qui facilite les rapports et les interventions. Ils apprécient le caractère anonyme du service et la capacité d’y avoir recours à l’extérieur des heures de bureau, un avantage indéniable en période de crise. Un soir, une adolescente de 14 ans a envoyé un message texte après que sa mère avait quitté la maison à la suite d’une dispute. La jeune fille avait peur de passer la nuit seule, et a fini par admettre qu’elle s’était déjà entaillé la peau pour combattre son stress. L’intervenant a réussi à obtenir son adresse et à s’assurer qu’elle était en sécurité et bien entourée.

Chaque fois qu’un intervenant se retrouve dans une situation similaire à celle-ci, il peut avoir recours à diverses techniques et solutions, comme un soutien immédiat en cas de crise, le partage d’information, l’éducation et l’orientation vers des services communautaires.

L’ignorance des problèmes de santé mentale et de dépression chez les jeunes peut entraîner des coûts désastreux pour la communauté. Chez les 12 à 19 ans, ces coûts prennent la forme d’une hausse des taux de décrochage scolaire, de chômage et même de suicide. Selon la British Columbia Psychological Association, chaque dollar consacré aux services de consultation permet d’économiser cinq dollars en frais médicaux. Par ailleurs, les travaux de recherche de l’Association canadienne pour la santé mentale révèlent que l’aide peut avoir une influence déterminante dans 80 pour cent des cas. Le programme Youth Crisis Text-Talk est une initiative novatrice qui offre du soutien aux jeunes et à leur famille. Il est de notre devoir de protéger les jeunes, et ce programme est une réponse directe à leurs demandes silencieuses.